header quisommesnous
Au coeur de la raison d'être de la Société Santé et Mieux-être en français du Nouveau-Brunswick (SSMEFNB) et ses trois réseaux se retrouvent la collaboration, la concertation et l'engagement du milieu.

Parmi les partenaires provinciaux de premier plan membres des réseaux, notons le Conseil de la santé du Nouveau-Brunswick, le Réseau de santé Vitalité et le Réseau de santé Horizon, le Ministère de la Santé et le Ministère des Communautés saines et inclusives.

En plus des partenariats provinciaux, la SSMEFNB et ses trois réseaux sont étroitement liés avec les autres réseaux provinciaux et territoriaux de la Société Santé en français (SSF) et travaillent au niveau national à diverses initiatives visant l'amélioration de la santé et du mieux-être en français partout au pays.

Les partenaires de la santé et du mieux-être

L'établissement de liens solides et durables entre les intervenants de la santé et du mieux-être est une priorité des réseaux et de la SSMEFNB. Les réseaux rallient et concertent cinq partenaires qui contribuent activement à l'organisme et offrent leur soutient. Tous les partenaires apportent l'expérience et la réalité de leur milieu. Chacun a ses caractéristiques, ses atouts et contraintes et ses attentes.

1. Les décideur.e.s politiques
Dans une dynamique de partenariat, ils permettent de définir et d'appliquer des politiques visant à réorienter de manière durable l'offre des services de santé et mieux-être en français vers une approche cohérente et unifiée.

2. Les gestionnaires de la santé
Les gestionnaires de la santé s'occupent de l'accomplissement du mandat de leurs institutions. Ils sont responsables de l'organisation et de la gestion des services de santé et de mieux-être.

3. Les professionnel.le.s de la santé et du mieux-être
Ils sont les acteurs sur qui repose la mise en place de tout programme de santé et de mieux-être. Il est donc indispensable de les intégrer dans les plateformes de la SSMEFNB et de solliciter leur contribution créative dans la mise en œuvre de toute initiative.

4. Les institutions de formation
Compte tenu de leurs fonctions en matière d'éducation et de recherche, les institutions de formation saisissent et documentent les défis du secteur de la santé et du mieux-être. Ils offrent des solutions systémiques et, par conséquent, peuvent créer des synergies entre les différents partenaires.

5. La communauté
Les représentants d'organismes provinciaux ou régionaux, qu'ils soient utilisateurs, bénéficiaires de services ou personnes-ressources, sont considérés comme d'importants partenaires à l'amélioration de la santé et du mieux-être. La sensibilisation accrue aux questions de santé, et le fait que leur voix soit entendue, amène la communauté à prendre part au processus décisionnel.


Le modèle de partenariat de la SSMEFNB et de ses réseaux
ssmefnb diagramme2

Le modèle de partenariat mis en œuvre par les réseaux-action de la SSMEFNB a été créé par l'Organisation mondiale de la santé (OMS). Selon ce modèle, la concertation des cinq partenaires de la santé et du mieux-être favorise l'optimalisation des services et programmes en santé et mieux-être.

Ce pentagramme illustre l'ensemble des liens possibles entre les partenaires de la santé et du mieux-être en français. Il met en évidence la richesse d'un réseau de relations qui facilite les alliances traditionnelles et les nouvelles alliances en matière de services.

En vedette...

Les réseaux de santé de l'Atlantique et du Québec se réunissent à Halifax




photogrouperéseaux2

La santé en français dans l'actualité

Développement d'une norme linguistique pour l'Agrément des établissements de santé au Canada

L’Organisation de normes en santé et la Société Santé en français mettent au point un programme de reconnaissance et des normes de communication en situation de langue minoritaire

Avr 28, 2017 | Nouvelles
HSO + SSF  Le 28 avril 2017 (Ottawa) – L’Organisation de normes en santé (HSO) et la Société Santé en français (SSF) ont annoncé leur collaboration en vue de la création du Programme de reconnaissance des compétences organisationnelles et des Normes de communication en situation de langue minoritaire pour évaluer la qualité des services linguistiquement adaptés chez les prestataires de services de santé.

Le Programme de reconnaissance des compétences organisationnelles est un processus en plusieurs étapes qui permet d’évaluer la qualité des services linguistiquement adaptés chez les prestataires de services de santé. Le nouveau programme comprend les Normes de communication en situation de langue minoritaire.
Ces nouvelles normes, parrainées par la SSF et élaborées dans le cadre d’un processus de conception conjointe avec HSO, visent à assurer aux groupes minoritaires de langues officielles, comme les Canadiens français et les communautés acadiennes minoritaires, l’accès à des services linguistiquement adaptés dans l’ensemble du continuum de soins.
Les normes traiteront aussi de la structure et des processus organisationnels requis aux niveaux de la gouvernance et de la direction pour favoriser et assurer une communication efficace : planification des services, collecte de données, élaboration de politiques et de procédures, ressources suffisantes, perfectionnement et formation du personnel.

Les normes seront structurées en fonction des principaux endroits de prestation des soins où une communication efficace est essentielle pour offrir des services de santé sécuritaires et de haute qualité. Elles évalueront la qualité des services linguistiquement adaptés offerts par les prestataires de services de santé au Canada et partout dans le monde. Cela comprend l’admission, l’évaluation, le traitement, la fin de vie, le congé et le transfert des soins.

Lire la suite...