header secondaire general
Le Centre de recherche de l'Unité de médecine familiale de Dieppe sous l'égide de la Régie régionale de la santé Beauséjour a produit un carnet de santé destiné aux personnes francophones âgées de 50 ans et plus du Sud-est du Nouveau-Brunswick. Le centre s'est associé pour ce projet avec l'Association acadienne et francophone des aînés et aînées du Nouveau-Brunswick et le Réseau-action formation et recherche de la Société Santé et Mieux-être en français du Nouveau-Brunswick.

Le carnet de santé avait été élaboré en 2005 par des résidentes en médecine de famille. Le Centre de recherche a pu en 2006 procéder à la révision, la validation, la promotion e la distribution du carnet de santé auprès des personnes de 50 ans et plus ainsi qu'auprès des médecins de famille de la Régie de la santé Beauséjour. Il s'agit d'un outil préventif qui fournit de l'information pertinente sur les soins de santé primaire, plus spécifiquement en termes de promotion de la santé et de prévention des facteurs reliés à certaines maladies chroniques. Le carnet contient également des aide-mémoire ou le patient peut écrire le nom de ses médicaments, les vaccins, les tests (glycémie, cholestérol, pression artérielle, allergies, etc.)


Résultats

Le projet s'est déroulé en 4 phases :
  • La phase I était consacrée à l'écriture et au vocabulaire utilisé dans le carnet. Le vocabulaire a été adapté par un spécialiste en alphabétisation. Le carnet a été validé par des médecins et par un groupe de personnes de 50 ans plus.
  • La phase II a été consacrée à la promotion du carnet auprès de tous les médecins de famille de la région sanitaire Beauséjour.
  • La phase III ciblait les activités de communication et de diffusion auprès du grand public, particulièrement dans le cadre de 17 Forums santé pour les aînés. Des affiches annonçant le carnet ainsi que des annonces ont été placées dans les journaux et les bulletins paroissiaux. Des capsules publicitaires ont également été diffusées à la radio communautaire invitant les personnes intéressées à se procurer le carnet auprès de leur médecin de famille.
  • La phase IV a été consacrée à l'évaluation des activités relatives au projet.


Répercussions

La réponse face au carnet fut excellente de la part du public cible. Les aînés et les médecins trouvent l'information pertinente, facile à lire et facile à comprendre. Il est vu comme un outil pour assurer la promotion de la santé (100% des répondants) et dans une moindre mesure pour prévenir les maladies (70% des aîné(e)s). Il est aussi utile pour conserver des informations personnelles ayant trait à la santé.

Une équipe multidisciplinaire a été mise en place lors de la planification du projet avec la participation active de la population cible. Grâce à leur implication, le carnet de santé répond aux besoins des aînés.

Il est possible de se procurer en tout temps une copie du carnet de santé en format imprimable sur le site Internet de la Régie régionale de la santé Beauséjour à l'adresse www.beausejour-nb.ca

En vedette...

Les réseaux de santé de l'Atlantique et du Québec se réunissent à Halifax




photogrouperéseaux2

La santé en français dans l'actualité

Développement d'une norme linguistique pour l'Agrément des établissements de santé au Canada

L’Organisation de normes en santé et la Société Santé en français mettent au point un programme de reconnaissance et des normes de communication en situation de langue minoritaire

Avr 28, 2017 | Nouvelles
HSO + SSF  Le 28 avril 2017 (Ottawa) – L’Organisation de normes en santé (HSO) et la Société Santé en français (SSF) ont annoncé leur collaboration en vue de la création du Programme de reconnaissance des compétences organisationnelles et des Normes de communication en situation de langue minoritaire pour évaluer la qualité des services linguistiquement adaptés chez les prestataires de services de santé.

Le Programme de reconnaissance des compétences organisationnelles est un processus en plusieurs étapes qui permet d’évaluer la qualité des services linguistiquement adaptés chez les prestataires de services de santé. Le nouveau programme comprend les Normes de communication en situation de langue minoritaire.
Ces nouvelles normes, parrainées par la SSF et élaborées dans le cadre d’un processus de conception conjointe avec HSO, visent à assurer aux groupes minoritaires de langues officielles, comme les Canadiens français et les communautés acadiennes minoritaires, l’accès à des services linguistiquement adaptés dans l’ensemble du continuum de soins.
Les normes traiteront aussi de la structure et des processus organisationnels requis aux niveaux de la gouvernance et de la direction pour favoriser et assurer une communication efficace : planification des services, collecte de données, élaboration de politiques et de procédures, ressources suffisantes, perfectionnement et formation du personnel.

Les normes seront structurées en fonction des principaux endroits de prestation des soins où une communication efficace est essentielle pour offrir des services de santé sécuritaires et de haute qualité. Elles évalueront la qualité des services linguistiquement adaptés offerts par les prestataires de services de santé au Canada et partout dans le monde. Cela comprend l’admission, l’évaluation, le traitement, la fin de vie, le congé et le transfert des soins.

Lire la suite...