header secondaire general
La Télésanté dans les soins de santé primaires- Projet initial et projet porteur

Ces deux projets misent sur l'intégration de la technologie pour améliorer l'accès aux services oncologiques au Nouveau-Brunswick. Ils ont été mis en place par le Service de Télésanté de la Régie de la santé Beauséjour (RRSB). Les partenaires sont la Régie de la santé quatre (Edmundston), la Régie de la santé du Restigouche (Campbellton), la Régie de la santé Acadie-Bathurst et le ministère de la Santé du Nouveau-Brunswick. 

Le projet FASSP a établi une fondation solide sur laquelle fut érigé le projet porteur. D'abord, il a mené à la création d'un réseau francophone sur la lutte contre le cancer. Constitué des mêmes intervenants dans le cadre de deux projets, ce réseau a favorisé le travail d'équipe et le partage d'information dans le but d'améliorer l'offre de services aux patients provenant de l'extérieur de la région de Moncton. Les équipes partagent leur expertise avec le Centre d'oncologie Dr-Léon-Richard, situé à Moncton, rendant l'information, aux conseils et aux soins. De plus, des liens solides se sont créés entre les régies, grâce entre autres, à la nomination de coordonnateurs-trices de site, permettant ainsi d'accroître l'efficacité avec laquelle les intervenants ont maintenant accès au dossier du patient, et ce, grâce à la technologie. Le projet FASSP a permis à près de 150 patients de recevoir plus de 500 traitements de chimiothérapie dans leur communauté entre novembre 2006 et juin 2007.

Le projet porteur visait à améliorer les suivis pré et post traitement en radiothérapie dans les régions du nord de la province. Il visait également à développer davantage le réseautage et le partage d'information en oncologie entre les intervenants visés et à augmenter l'accès à une information approprié au moment opportun grâce à la technologie. Or, les résultats démontrent qu'il y a eu une diminution du nombre de visites au Centre d'oncologie Dr-Léon-Richard, davantage de consultations se font près du lieu de résidence du patient. Un processus de suivis post traitement en radiothérapie a été établi dans les régions, ainsi que l'établissement d'une infrastructure informatisée permettant le partage des dossiers électroniques des patients. De plus, des cours médiatisés d'introduction à l'oncologie sous forme d'e-apprentissage ont été instaurés. Enfin, un dépliant d'information à l'intention des patients nouvellement diagnostiqués a été développé, dans le but de les informer sur les étapes à venir en radiothérapies. Cet outil fut conçu en tenant compte du degré d'alphabétisation de la clientèle.


Répercussions

Les données obtenues suite au projet FASSP ont révélé un taux de satisfaction très élevé des patients face à l'offre de services de chimiothérapie dans leur région. Ces derniers ont indiqué que ce nouveau programme leur permettait d'épargner en moyenne 514 km (aller-retour) et 6 heures de route à chaque fois qu'ils obtenaient le service dans leur région. Quatre-vingt-dix-sept pour-cent (97%) d'entre eux ont déclaré que cela réduisait leurs dépenses de façon significative. Le même pourcentage conseillerait à un membre de leur famille ou un ami d'avoir recours à des traitements de chimiothérapies dans leur région.

Ces deux initiatives cadrent avec les objectifs du Réseau provincial de lutte contre le cancer, mis sur pied par le gouvernement du N.-B. en 2005. Suite aux démarches entreprises auprès du ministère de la Santé du N.-B. par les Régies 5 (Campbellton) et 6 (Acadie-Bathurst) participant au projet, le ministre de la Santé a annoncé qu'il octroyait une somme de $4.3 millions pour financer les cliniques d'oncologie de ces régies. Cela démontre concrètement l'intégration du modèle mis en place au sein du système de santé provincial. Aussi, la signature d'une entente de collaboration entre les partenaires au tout début du projet a facilité l'implication des équipes dans les activités du projet et a permis d'atteindre plusieurs objectifs en peu de temps.

En vedette...

Nouvel outil: Guide santé pour les nouveaux arrivants au Nouveau-Brunswick

Le Réseau-action Organisation des services a travaillé depuis plusieurs années à la création d'un Guide santé pour les nouveaux arrivants, d'abord en recensant les outils existants et en analysant le contenu de ces outils.  Cet exercice a permis d’identifier le besoin de créer un outil qui faciliterait la compréhension et la navigation du système de santé chez les nouveaux arrivants de la province.
Lire la suite...

La santé en français dans l'actualité

Développement d'une norme linguistique pour l'Agrément des établissements de santé au Canada

L’Organisation de normes en santé et la Société Santé en français mettent au point un programme de reconnaissance et des normes de communication en situation de langue minoritaire

Avr 28, 2017 | Nouvelles
HSO + SSF  Le 28 avril 2017 (Ottawa) – L’Organisation de normes en santé (HSO) et la Société Santé en français (SSF) ont annoncé leur collaboration en vue de la création du Programme de reconnaissance des compétences organisationnelles et des Normes de communication en situation de langue minoritaire pour évaluer la qualité des services linguistiquement adaptés chez les prestataires de services de santé.

Le Programme de reconnaissance des compétences organisationnelles est un processus en plusieurs étapes qui permet d’évaluer la qualité des services linguistiquement adaptés chez les prestataires de services de santé. Le nouveau programme comprend les Normes de communication en situation de langue minoritaire.
Ces nouvelles normes, parrainées par la SSF et élaborées dans le cadre d’un processus de conception conjointe avec HSO, visent à assurer aux groupes minoritaires de langues officielles, comme les Canadiens français et les communautés acadiennes minoritaires, l’accès à des services linguistiquement adaptés dans l’ensemble du continuum de soins.
Les normes traiteront aussi de la structure et des processus organisationnels requis aux niveaux de la gouvernance et de la direction pour favoriser et assurer une communication efficace : planification des services, collecte de données, élaboration de politiques et de procédures, ressources suffisantes, perfectionnement et formation du personnel.

Les normes seront structurées en fonction des principaux endroits de prestation des soins où une communication efficace est essentielle pour offrir des services de santé sécuritaires et de haute qualité. Elles évalueront la qualité des services linguistiquement adaptés offerts par les prestataires de services de santé au Canada et partout dans le monde. Cela comprend l’admission, l’évaluation, le traitement, la fin de vie, le congé et le transfert des soins.

Lire la suite...