header secondaire general
Nom du promoteur :
Secteur Science Infirmière de l'Université de Moncton, Campus de Shippagan, site de Bathurst

Titre du projet :
Informer, former et apprendre à communiquer avec la clientèle francophone, peu ou pas alphabétisée, du Nouveau-Brunswick

No de projet :
PSF-200-022

Catégorie et grappe de projet :
Réseau/Accès global aux services

Liste des partenaires :
  • Fédération d'alphabétisation du Nouveau-Brunswick (FANB)

  • Apprenants adultes des classes d'alphabétisation des 5 grandes régions du N.-B

  • Ministère de l'Éducation Postsecondaire de la Formation et du Travail (MEPFT)

  • Réseau de santé Vitalité

  • Institutions de formation dans le domaine de la santé (Secteur Science Infirmière des trois composantes de l'Université de Moncton, CCNB Campbellton, Centre de Formation médicale du N.-B.)

Réseau/ région/province/territoire visée :
Nouveau-Brunswick

Contribution maximale :
55 150 $ (1 an)

Objectifs visés par le projet :
  • Informer et conscientiser les professionnels de la santé, les formateurs de professionnels de la santé et les futurs professionnels de la santé de l'ampleur de la situation et des effets directs et indirects de l'analphabétisme pour la population francophone du Nouveau-Brunswick;

  • Habiliter ceux-ci à dépister l'analphabétisme chez leurs clients et les outiller à communiquer de façon à être clair et compris de leurs clients.

Activités/extrants du projet :
  • Recension des écrits portant sur les formations existantes (alphabétisme en matière de santé) à l'intention des professionnels de la santé;

  • Identification des besoins de formation des professionnels de la santé en matière d'alphabétisme en santé ;

  • Préparation, en collaboration avec la FANB et le MEPFT, d'un canevas de formation ;

  • Identification, en collaboration avec la chercheure et les apprenants adultes francophones du N.-B., des situations présentant le plus de défis à accéder à l'information en santé et aux services pour la population peu ou pas alphabétisée du N.-B. ;

  • Rédaction, en collaboration avec un expert en théâtre, la chercheure et les apprenants adultes francophones du N.-B., de scénarios exposant les situations présentant des défis d'accès à l'information en santé pour la population peu ou pas alphabétisée du N.-B.;

  • Préparation de clips présentant ces situations;

  • Finalisation de la formation;

  • Questionnaire d'évaluation, pré et post formation, pour les utilisateurs.

Résultats prévus/retombées concrètes du projet :
  • Des professionnels de la santé (actuels, futurs et leurs formateurs) aguerris à la réalité de l'analphabétisme en matière de santé, habiletés à la dépister chez leurs clients et à communiquer d'une façon habilitante pour cette clientèle;

  • Les populations, acadienne et francophone, peu ou pas alphabétisée, et aînée, qui comprennent les informations qui leur sont transmises par les intervenants du secteur de la santé;

  • Les populations acadienne et francophone, peu ou pas alphabétisée et aînée, qui jouissent d'un accès amélioré aux services offerts (promotion et prévention) ;

  • Les populations acadienne et francophone, peu ou pas alphabétisée, et aînée, qui prennent une part plus active à la prise en charge de leur santé et à la gestion de leurs maladies chroniques, le cas échéant.

Obstacles/défis identifiés :
  • Non-disponibilité des personnes-ressources ;

  • Difficulté à rejoindre les experts;

  • Gêne des participants;

  • Réticence des professionnels;

  • Questionnaire non-retourné.

En vedette...

Les réseaux de santé de l'Atlantique et du Québec se réunissent à Halifax




photogrouperéseaux2

La santé en français dans l'actualité

Développement d'une norme linguistique pour l'Agrément des établissements de santé au Canada

L’Organisation de normes en santé et la Société Santé en français mettent au point un programme de reconnaissance et des normes de communication en situation de langue minoritaire

Avr 28, 2017 | Nouvelles
HSO + SSF  Le 28 avril 2017 (Ottawa) – L’Organisation de normes en santé (HSO) et la Société Santé en français (SSF) ont annoncé leur collaboration en vue de la création du Programme de reconnaissance des compétences organisationnelles et des Normes de communication en situation de langue minoritaire pour évaluer la qualité des services linguistiquement adaptés chez les prestataires de services de santé.

Le Programme de reconnaissance des compétences organisationnelles est un processus en plusieurs étapes qui permet d’évaluer la qualité des services linguistiquement adaptés chez les prestataires de services de santé. Le nouveau programme comprend les Normes de communication en situation de langue minoritaire.
Ces nouvelles normes, parrainées par la SSF et élaborées dans le cadre d’un processus de conception conjointe avec HSO, visent à assurer aux groupes minoritaires de langues officielles, comme les Canadiens français et les communautés acadiennes minoritaires, l’accès à des services linguistiquement adaptés dans l’ensemble du continuum de soins.
Les normes traiteront aussi de la structure et des processus organisationnels requis aux niveaux de la gouvernance et de la direction pour favoriser et assurer une communication efficace : planification des services, collecte de données, élaboration de politiques et de procédures, ressources suffisantes, perfectionnement et formation du personnel.

Les normes seront structurées en fonction des principaux endroits de prestation des soins où une communication efficace est essentielle pour offrir des services de santé sécuritaires et de haute qualité. Elles évalueront la qualité des services linguistiquement adaptés offerts par les prestataires de services de santé au Canada et partout dans le monde. Cela comprend l’admission, l’évaluation, le traitement, la fin de vie, le congé et le transfert des soins.

Lire la suite...