header secondaire general
Le projet Médicentre Saint-Jean avait pour objectif, d'augmenter l'accessibilité aux francophones et à la communauté en général, aux services et soins de santé dans la langue de leur choix. L'Association Régionale de la Communauté francophone de Saint-Jean (ARCf) et la Corporation des sciences de la santé de l'Atlantique (CSSA) sont les deux partenaires du projet. L'ARCf, organisme sans but lucratif, gère le Centre Samuel-de-Champlain et offre différents services aux 10 000 francophones de Saint-Jean et ses environs. La CSSA est la plus vaste des régies régionales de la santé agréées au Nouveau-Brunswick et elle dessert la région majoritairement anglophone du sud-ouest du Nouveau-Brunswick.


Résultats

Le projet a agi sur trois grands volets distincts :

  1. L'établissement de locaux cliniques (Médicentre) au Centre Samuel-de-Champlain

    Les locaux cliniques du Médicentre et les locaux de l'unité de promotion de la santé francophone sont présentement en construction à même l'agrandissement de 10 M$ du centre Samuel-de-Champlain. Les locaux cliniques seront disponibles à l'automne 2007. Les professionnels de la santé francophones/bilingues auront alors accès à de nouvelles installations pour établir leur bureau au cœur de la francophonie saint-jeannoise.


  2. L'établissement d'un nouveau point d'accès francophone/bilingue (Médicentre) aux services de promotion de la santé offerts en ville

    Les programmes et les services de promotion de la santé et du mieux-être sont présentement offerts dans un bureau temporaire aménagé selon les besoins spécifiques de la promotion de la santé. L'offre de programmes de promotion de santé devrait s'intensifier.


  3. Le renforcement des capacités linguistiques des services de soins de santé présentement offerts dans l'ensemble des établissements de la CSSA

    En plus des mesures instantanées comme des outils de traductions (ordinateurs) permettant aux unilingues francophones de communiquer avec les professionnels de la santé, la corporation instaure des mesures d'aménagement linguistique en embauchant de plus en plus d'employés bilingues et complétant la formation des employés de première ligne qui accueillent les clients. Des efforts sont aussi investis pour certifier le niveau de bilinguisme des employés pour leur donner la confiance d'utiliser leur connaissances linguistiques.

Répercussions

En travaillant étroitement avec la corporation de santé locale, une certaine expertise s'est développée au sein des intervenants francophones impliqués dans le projet. Les représentants francophones comprennent mieux les défis d'une corporation hospitalière œuvrant dans un milieu majoritairement anglophone et elle est en meilleure posture pour prendre sa santé en main et influencer les décisions à saveur linguistique prises au niveau des décideurs en santé.

En vedette...

Les réseaux de santé de l'Atlantique et du Québec se réunissent à Halifax




photogrouperéseaux2

La santé en français dans l'actualité

Développement d'une norme linguistique pour l'Agrément des établissements de santé au Canada

L’Organisation de normes en santé et la Société Santé en français mettent au point un programme de reconnaissance et des normes de communication en situation de langue minoritaire

Avr 28, 2017 | Nouvelles
HSO + SSF  Le 28 avril 2017 (Ottawa) – L’Organisation de normes en santé (HSO) et la Société Santé en français (SSF) ont annoncé leur collaboration en vue de la création du Programme de reconnaissance des compétences organisationnelles et des Normes de communication en situation de langue minoritaire pour évaluer la qualité des services linguistiquement adaptés chez les prestataires de services de santé.

Le Programme de reconnaissance des compétences organisationnelles est un processus en plusieurs étapes qui permet d’évaluer la qualité des services linguistiquement adaptés chez les prestataires de services de santé. Le nouveau programme comprend les Normes de communication en situation de langue minoritaire.
Ces nouvelles normes, parrainées par la SSF et élaborées dans le cadre d’un processus de conception conjointe avec HSO, visent à assurer aux groupes minoritaires de langues officielles, comme les Canadiens français et les communautés acadiennes minoritaires, l’accès à des services linguistiquement adaptés dans l’ensemble du continuum de soins.
Les normes traiteront aussi de la structure et des processus organisationnels requis aux niveaux de la gouvernance et de la direction pour favoriser et assurer une communication efficace : planification des services, collecte de données, élaboration de politiques et de procédures, ressources suffisantes, perfectionnement et formation du personnel.

Les normes seront structurées en fonction des principaux endroits de prestation des soins où une communication efficace est essentielle pour offrir des services de santé sécuritaires et de haute qualité. Elles évalueront la qualité des services linguistiquement adaptés offerts par les prestataires de services de santé au Canada et partout dans le monde. Cela comprend l’admission, l’évaluation, le traitement, la fin de vie, le congé et le transfert des soins.

Lire la suite...