header secondaire general
Nom du promoteur :
Coopérative de développement régional-Acadie ltée

Titre du projet :
Projets pilotes de groupes Hans en milieu francophone au Nouveau-Brunswick

No de projet :
PSF-200-006

Catégorie et grappe de projet :
Réseau/Promotion de la santé

Liste des partenaires :
  • Comité Coop Santé (sous-comité de la CDR-Acadie)

  • Coopérative santé et conditionnement physique du Haut-Madawaska ltée

  • Coopérative Les Fondateurs ltée

  • École des sciences infirmières de l'Université de Moncton

  • Fédération acadienne des coopératives de consommation

  • Ministère de la santé du N.-B.

  • Le Réseau de santé Vitalité

  • Ministère du Mieux-Être, culture et sport du N.-B.

  • Communauté ingénieuse Péninsule acadienne (CIPA)

  • Le Groupe de recherche sur l'innovation et l'organisation des services de santé

  • (GRIOSS) de l'Université de Moncton

  • Réseau-action Communautaire et Réseau-action Formation et recherche

Réseau/ région/province/territoire visée :
Nouveau-Brunswick; régions couvertes par le projet : St-Isidore pour la Péninsule acadienne et Saint-François pour la région du Haut-Madawaska

Contribution maximale :
283 642 $ (3 ans)

Objectifs visés par le projet :
  • Réaliser un projet pilote visant l'implantation de groupes Hans à même les coopératives de santé déjà établies et éventuellement dans d'autres coopératives santé à être constituées, le cas échéant ; et possiblement d'étendre cette formule associative et cette approche de prise en charge individuelle et collective de la santé, à l'ensemble des communautés francophones du Nouveau-Brunswick ;

  • Formation et suivi d'un minimum de trois (3) groupes de membres volontaires dans chacune des deux régions désignées.

N.B. Les groupes Hans sont composés de 15 à 20 membres vivant à proximité et n'ayant généralement pas de problèmes de santé chronique déclarés. Un bénévole agit comme animateur de groupe lors d'une réunion par mois, dans la perspective d'une promotion active de huit (8) habitudes de vie saine et deux indices de santé inspirées de celles retenues par les Groupes Hans au Japon. Les membres effectuent, à chacune de ces rencontres mensuelles une série de tests auto diagnostiques en fonction d'indices de santé tels que le maintien d'un poids et d'un pourcentage de graisse corporelle à un niveau approprié, le maintien d'une pression artérielle à un niveau normal.

Activités/extrants du projet :
  • Définition des paramètres de l'approche et adoption d'un plan concerté lié à l'expérimentation des groupes Hans, soit entre la coopérative santé concernée, la CDR-Acadie, les ministères responsables et les autres partenaires concernés ;

  • Rapprochement avec des projets similaires favorisant le réseautage et le transfert de compétences;

  • Développement d'un logiciel informatique permettant l'entrée et l'interprétation rapide des données issues des tests autodiagnostics prescrits pour les Groupes Hans;

  • Recrutement des animateurs bénévoles attitrés aux groupes Hans et formés à cette fin spécifique;

  • Recrutement des membres participants volontaires pour un minimum de trois groupes Hans dans chacune des régions cibles;

  • Tenue des rencontres des groupes et évaluation sur une base périodique du fonctionnement de ces groupes ;

  • Formulation des recommandations pour l'amélioration des procédés par rapport au fonctionnement des groupes Hans.

Résultats prévus/retombées concrètes du projet :
  • Favoriser concrètement la transmission du modèle des saines habitudes de vie des parents aux enfants;

  • Permettre un meilleur accès à des informations correctes pour pouvoir protéger sa santé et celles de sa famille;

  • Des aînés en santé et en mesure de prolonger leur présence sur le marché de l'emploi;

  • Adoption de méthodes innovatrices dans ses activités de tous les jours pour renforcer sa santé au quotidien;

  • L'établissement d'un réseau social important et organisation par les groupes Hans d'activités de sensibilisation par rapport à de saines habitudes de vie et d'activités en faveur d'un environnement sain.

Obstacles/défis identifiés :
  • Coordination d'un grand nombre de partenaires et de collaborateurs. Lourdeur administrative potentielle;

  • Trouver des tests qui ont une incidence significative sur la santé, répondant aux normes et qui demande un minimum au niveau de l'application;

  • Difficulté à recruter le nombre de participants et/ou animateurs bénévoles requis de façon spontanée;

  • Adapter la formation à des participants bénévoles dont le niveau d'éducation n'est pas toujours du niveau postsecondaire;

  • Adaptation à un nouveau modèle de promotion de la santé et de prévention de la maladie, donc possibilité de résistance au changement.

En vedette...

Nouvel outil: Guide santé pour les nouveaux arrivants au Nouveau-Brunswick

Le Réseau-action Organisation des services a travaillé depuis plusieurs années à la création d'un Guide santé pour les nouveaux arrivants, d'abord en recensant les outils existants et en analysant le contenu de ces outils.  Cet exercice a permis d’identifier le besoin de créer un outil qui faciliterait la compréhension et la navigation du système de santé chez les nouveaux arrivants de la province.
Lire la suite...

La santé en français dans l'actualité

Développement d'une norme linguistique pour l'Agrément des établissements de santé au Canada

L’Organisation de normes en santé et la Société Santé en français mettent au point un programme de reconnaissance et des normes de communication en situation de langue minoritaire

Avr 28, 2017 | Nouvelles
HSO + SSF  Le 28 avril 2017 (Ottawa) – L’Organisation de normes en santé (HSO) et la Société Santé en français (SSF) ont annoncé leur collaboration en vue de la création du Programme de reconnaissance des compétences organisationnelles et des Normes de communication en situation de langue minoritaire pour évaluer la qualité des services linguistiquement adaptés chez les prestataires de services de santé.

Le Programme de reconnaissance des compétences organisationnelles est un processus en plusieurs étapes qui permet d’évaluer la qualité des services linguistiquement adaptés chez les prestataires de services de santé. Le nouveau programme comprend les Normes de communication en situation de langue minoritaire.
Ces nouvelles normes, parrainées par la SSF et élaborées dans le cadre d’un processus de conception conjointe avec HSO, visent à assurer aux groupes minoritaires de langues officielles, comme les Canadiens français et les communautés acadiennes minoritaires, l’accès à des services linguistiquement adaptés dans l’ensemble du continuum de soins.
Les normes traiteront aussi de la structure et des processus organisationnels requis aux niveaux de la gouvernance et de la direction pour favoriser et assurer une communication efficace : planification des services, collecte de données, élaboration de politiques et de procédures, ressources suffisantes, perfectionnement et formation du personnel.

Les normes seront structurées en fonction des principaux endroits de prestation des soins où une communication efficace est essentielle pour offrir des services de santé sécuritaires et de haute qualité. Elles évalueront la qualité des services linguistiquement adaptés offerts par les prestataires de services de santé au Canada et partout dans le monde. Cela comprend l’admission, l’évaluation, le traitement, la fin de vie, le congé et le transfert des soins.

Lire la suite...