header reseau communautaire
Les principales activités du RAC en 2007-2008 :

bullet big Participation au Colloque National 2007 sur la recherche en santé : Le RAC a vu cinq de ses membres livrer des présentations à propos l'expérience et l'expertise Néo-Brunswickoise en matière de mieux-être en français dans le cadre du Colloque national 2007 sur la recherche sur la santé des communautés francophones et acadiennes.

bullet big Recherche et consultation : Le RAC a positionner les besoins et aspirations de la communauté pour la promotion–prévention–mieux-être lors de consultation tels : Consultations 2007 sur le secteur communautaire au Nouveau-Brunswick; Dialogue Santé dans la Péninsule acadienne 2007; Sommet Santé Nouveau-Brunswick 2007; Consultation 2007 sur Plan fédéral des langues officielles; Audience 2008 du Gouvernement du Nouveau-Brunswick, sur le mieux-être; Plan 2008-2012 de l'Agence de la Santé publique du Canada (ASPC) en Atlantique; etc.

Les membres du RAC ont collaboré à  des recherches touchant la santé et le mieux-être : littératie, ruralité et santé; profils mieux-être des écoles du N.-B.; aînés et chutes; jeunes et mieux-être, recherche atlantique sur déterminants de la santé et influence des politiques publiques.

bullet big Entente gouvernementale et communauté : Le partenariat tissé avec le ministère des Communautés saines et inclusives (ancien ministère de la Culture, du Tourisme et de la Vie saine) a permis une entente pour le développement des stratégies respectives sur le mieux-être (gouvernementale et communautaire).
Par le biais du MACS-NB, le RAC a pu engager des pourparlers avec le ministère de l'Éducation et la Fédération des conseils d'éducation afin de créer une synergie entre l'approche École en santé et leur programme des Écoles communautaires.

bullet big Engagement et prise en charge du citoyen : Le RAC a été partenaire de démarches collaboratives pour stimuler l'engagement et la prise en charge citoyenne et communautaire de la santé et du mieux-être.

bullet big Dialogue Santé dans la Péninsule acadienne : Les partenaires membres du RAC ont participé au Dialogue Santé dans la Péninsule acadienne, comme membres du comité d'orientation, experts en participation citoyenne, animateurs ou participants. Le RAC a aussi collaboré avec le ministère des Communautés saines et inclusives (l'ancien ministère de la Culture, du Tourisme et de la Vie saine) pour planifier les suivis mieux-être au Dialogue Santé.

bullet big Promotion en santé et mieux-être : Le RAC a collaboré à divers articles, kiosques et outils afin de promouvoir la santé et le mieux-être. Les partenaires du RAC ont pris part à de multiples événements pour faire rayonner l'expérience et les bonnes pratiques acquises au N.-B.

bullet big Le RAC est partenaire d'initiatives liées à la promotion – prévention – mieux-être : Coop santé, C'est MA communauté, Communautés – Écoles en santé; Aménagement culturel du territoire; Institut atlantique sur collectivités sûres et en santé; démarche nationale Promo Santé, et la relance de l'Association des Travailleurs en Loisir du Nouveau-Brunswick (ATLNB).

bullet big Mise en valeur des ressources humaines : Le RAC a maintenu des échanges avec le Réseau-action Formation et recherche (RAFR) et a œuvré à la mise en valeur des ressources humaines du mieux-être communautaires à toutes les plateformes reliées aux ressources humaines.

bullet big Promotion de l'importance du rôle des communautés en santé : Le RAC à permis d'intégrer les communautés et les ressources humaines reliées au mieux-être communautaires au Rendez-vous national Santé en français.

bullet big Partage d'expertise en promotion de la santé et du mieux-être : L'expertise combinée du RAC et du MACS-NB en promotion de la santé et du mieux-être a été sollicitée par les réseaux Santé de la Nouvelle-Écosse, Saskatchewan, Colombie-Britannique et Manitoba.

bullet big Préparer le terrain et développement de stratégie : Le RAC a participé aux suivis mieux-être des projets Préparer le terrain (PLT) et Santé primaire en action (SPA I & SPA II) au N.-B. Il a veillé à l'intégration des résultats de PLT et SPA à la stratégie du mieux-être communautaire en français et dans les modèles de rapprochement entre le système et la communauté.

bullet big Contribution au Colloque 2007 sur le cancer du sein au N.-B. : L'appui du RAC a permis de doubler la participation des survivantes au Colloque 2007 sur le cancer du sein au N.-B., et aussi favorisé l'éclosion de nouveaux groupes d'appui. Des partenaires du RAC offrent de l'accompagnement aux groupes locaux de survivantes.

bullet big Engagement du citoyen : Le RAC a fait une présentation sur l'engagement citoyen et communautaire au Sommet de la Santé 2007 au N.-B. Le ministre de la Santé a par la suite annoncé qu'une des responsabilités du Conseil de la santé du N.-B. (CSNB) est d'assurer l'engagement citoyen dans le système de santé.

En vedette...

Les réseaux de santé de l'Atlantique et du Québec se réunissent à Halifax




photogrouperéseaux2

La santé en français dans l'actualité

Développement d'une norme linguistique pour l'Agrément des établissements de santé au Canada

L’Organisation de normes en santé et la Société Santé en français mettent au point un programme de reconnaissance et des normes de communication en situation de langue minoritaire

Avr 28, 2017 | Nouvelles
HSO + SSF  Le 28 avril 2017 (Ottawa) – L’Organisation de normes en santé (HSO) et la Société Santé en français (SSF) ont annoncé leur collaboration en vue de la création du Programme de reconnaissance des compétences organisationnelles et des Normes de communication en situation de langue minoritaire pour évaluer la qualité des services linguistiquement adaptés chez les prestataires de services de santé.

Le Programme de reconnaissance des compétences organisationnelles est un processus en plusieurs étapes qui permet d’évaluer la qualité des services linguistiquement adaptés chez les prestataires de services de santé. Le nouveau programme comprend les Normes de communication en situation de langue minoritaire.
Ces nouvelles normes, parrainées par la SSF et élaborées dans le cadre d’un processus de conception conjointe avec HSO, visent à assurer aux groupes minoritaires de langues officielles, comme les Canadiens français et les communautés acadiennes minoritaires, l’accès à des services linguistiquement adaptés dans l’ensemble du continuum de soins.
Les normes traiteront aussi de la structure et des processus organisationnels requis aux niveaux de la gouvernance et de la direction pour favoriser et assurer une communication efficace : planification des services, collecte de données, élaboration de politiques et de procédures, ressources suffisantes, perfectionnement et formation du personnel.

Les normes seront structurées en fonction des principaux endroits de prestation des soins où une communication efficace est essentielle pour offrir des services de santé sécuritaires et de haute qualité. Elles évalueront la qualité des services linguistiquement adaptés offerts par les prestataires de services de santé au Canada et partout dans le monde. Cela comprend l’admission, l’évaluation, le traitement, la fin de vie, le congé et le transfert des soins.

Lire la suite...