header secondaire general
The Moncton Times & Transcript, News;News, Wednesday, March 11, 2009, p. A8

La Société Santé et Mieux-être en français du Nouveau-Brunswick chose Nathalie Boivin of Bathurst as its new president during the annual meeting last month.

Boivin is a nursing instructor and holds a masters degree in community health and a doctorate in nutrition from Laval University in Quebec. She has been teaching and doing research work at the Université de Moncton's nursing sciences school, Shippagan campus, since 1998. The society's mandate is to improve access to health care and services for New Brunswick's French population.

© 2009 Times & Transcript - Moncton. All rights reserved

En vedette...

Les réseaux de santé de l'Atlantique et du Québec se réunissent à Halifax




photogrouperéseaux2

La santé en français dans l'actualité

Développement d'une norme linguistique pour l'Agrément des établissements de santé au Canada

L’Organisation de normes en santé et la Société Santé en français mettent au point un programme de reconnaissance et des normes de communication en situation de langue minoritaire

Avr 28, 2017 | Nouvelles
HSO + SSF  Le 28 avril 2017 (Ottawa) – L’Organisation de normes en santé (HSO) et la Société Santé en français (SSF) ont annoncé leur collaboration en vue de la création du Programme de reconnaissance des compétences organisationnelles et des Normes de communication en situation de langue minoritaire pour évaluer la qualité des services linguistiquement adaptés chez les prestataires de services de santé.

Le Programme de reconnaissance des compétences organisationnelles est un processus en plusieurs étapes qui permet d’évaluer la qualité des services linguistiquement adaptés chez les prestataires de services de santé. Le nouveau programme comprend les Normes de communication en situation de langue minoritaire.
Ces nouvelles normes, parrainées par la SSF et élaborées dans le cadre d’un processus de conception conjointe avec HSO, visent à assurer aux groupes minoritaires de langues officielles, comme les Canadiens français et les communautés acadiennes minoritaires, l’accès à des services linguistiquement adaptés dans l’ensemble du continuum de soins.
Les normes traiteront aussi de la structure et des processus organisationnels requis aux niveaux de la gouvernance et de la direction pour favoriser et assurer une communication efficace : planification des services, collecte de données, élaboration de politiques et de procédures, ressources suffisantes, perfectionnement et formation du personnel.

Les normes seront structurées en fonction des principaux endroits de prestation des soins où une communication efficace est essentielle pour offrir des services de santé sécuritaires et de haute qualité. Elles évalueront la qualité des services linguistiquement adaptés offerts par les prestataires de services de santé au Canada et partout dans le monde. Cela comprend l’admission, l’évaluation, le traitement, la fin de vie, le congé et le transfert des soins.

Lire la suite...