header secondaire general
FREDERICTON (GNB) – Le ministère de la Santé a publié ses prévisions budgétaires pour 2013-2014.

« Nous avons promis à la population néo-brunswickoise de contenir les dépenses de soins de santé », a indiqué le ministre de la Santé, Hugh Flemming. « Pour la première fois, de mémoire récente, il n'y aura aucune augmentation du budget pour les soins de santé de la province même en réalisant les investissements
nécessaires et sans compromettre les services cliniques. »

Les prévisions contiennent des investissements dans un certain nombre de secteurs stratégiques. Le budget de 2,5 milliards de dollars de cette année comprend :

●    2,3 millions de dollars pour le plan d'action sur la répartition équitable des services;

●    3,1 millions de dollars pour les initiatives en matière de renouvellement des soins de santé primaires, y compris la réalisation d'évaluations des besoins de la communauté en matière de soins de santé dans la province, notamment à St. Stephen, Petitcodiac, Edmundston et Bathurst; la création d'équipes de soins de santé primaires et la création d'un registre de patients qui n'ont pas de médecins de famille;

●    6,3 millions de dollars pour la mise en œuvre des dossiers médicaux électroniques;

●    1,4 million de dollars pour le financement d'initiatives en cours énoncées dans la stratégie sur le diabète comme l'amélioration de l'accès à l'information et au soutien en matière de diabète;

●    2,2 millions de dollars seront consacrés aux services de santé mentale, comme la constitution d'équipes de traitement communautaire dynamique et d'équipes flexibles de traitement communautaire dynamique pour
permettre du surmonter les obstacles au rétablissement, y compris le logement et l'emploi; l'élargissement de l'initiative Engagement jeunesse à l'ensemble de la province et en partenariat avec le Réseau des bénéficiaires en santé mentale du Nouveau-Brunswick et la Mental Health Activity Centre Association du Nouveau-Brunswick afin d'accroître les possibilités pour les citoyens vulnérables d'accéder aux services de soutien mutuel, de rester en forme et d'éviter l'hospitalisation;

●    2 millions de dollars afin de poursuivre la planification et commencer la mise en œuvre d'un programme de dépistage du cancer du côlon.

Ces améliorations sont possibles tout en maintenant l'objectif du gouvernement qui vise à rapprocher de la moyenne nationale nos dépenses pour la santé et les coûts de nos programmes sans compromettre les services cliniques.

Des initiatives seront également menées dans le but de cerner des efficiences, y compris la signature d'une entente à long terme avec une entreprise du secteur privé pour la gestion des services d'alimentation et d'entretien ménager des régies régionales de la santé; la diminution du nombre de buanderies en milieu hospitalier, la réduction du prix des médicaments génériques à 25 pour cent du prix des médicaments de marque; la poursuite des compressions de nature administrative au sein des régies et la mise en œuvre
des initiatives d'analyse comparative déterminées par le Conseil de l'innovation et des meilleures pratiques.

« La bonne chose à faire, c'est de gérer nos ressources en matière de soins de santé le plus efficacement possible, affirme le ministre Flemming.  Nous savons que nous sommes en mesure de simplifier et de rationaliser les processus afin d'améliorer le fonctionnement quotidien de notre système. Les mesures que
nous entreprendrons pendant l'exercice financier qui commence ne compromettront pas les soins offerts aux patients et entraîneront une utilisation plus judicieuse de nos ressources. »

17-04-13

Renseignements pour les médias

Mélanie Sivret, communications, ministère de la Santé, 506-453-2536.

En vedette...

Nouvel outil: Guide santé pour les nouveaux arrivants au Nouveau-Brunswick

Le Réseau-action Organisation des services a travaillé depuis plusieurs années à la création d'un Guide santé pour les nouveaux arrivants, d'abord en recensant les outils existants et en analysant le contenu de ces outils.  Cet exercice a permis d’identifier le besoin de créer un outil qui faciliterait la compréhension et la navigation du système de santé chez les nouveaux arrivants de la province.
Lire la suite...

La santé en français dans l'actualité

Développement d'une norme linguistique pour l'Agrément des établissements de santé au Canada

L’Organisation de normes en santé et la Société Santé en français mettent au point un programme de reconnaissance et des normes de communication en situation de langue minoritaire

Avr 28, 2017 | Nouvelles
HSO + SSF  Le 28 avril 2017 (Ottawa) – L’Organisation de normes en santé (HSO) et la Société Santé en français (SSF) ont annoncé leur collaboration en vue de la création du Programme de reconnaissance des compétences organisationnelles et des Normes de communication en situation de langue minoritaire pour évaluer la qualité des services linguistiquement adaptés chez les prestataires de services de santé.

Le Programme de reconnaissance des compétences organisationnelles est un processus en plusieurs étapes qui permet d’évaluer la qualité des services linguistiquement adaptés chez les prestataires de services de santé. Le nouveau programme comprend les Normes de communication en situation de langue minoritaire.
Ces nouvelles normes, parrainées par la SSF et élaborées dans le cadre d’un processus de conception conjointe avec HSO, visent à assurer aux groupes minoritaires de langues officielles, comme les Canadiens français et les communautés acadiennes minoritaires, l’accès à des services linguistiquement adaptés dans l’ensemble du continuum de soins.
Les normes traiteront aussi de la structure et des processus organisationnels requis aux niveaux de la gouvernance et de la direction pour favoriser et assurer une communication efficace : planification des services, collecte de données, élaboration de politiques et de procédures, ressources suffisantes, perfectionnement et formation du personnel.

Les normes seront structurées en fonction des principaux endroits de prestation des soins où une communication efficace est essentielle pour offrir des services de santé sécuritaires et de haute qualité. Elles évalueront la qualité des services linguistiquement adaptés offerts par les prestataires de services de santé au Canada et partout dans le monde. Cela comprend l’admission, l’évaluation, le traitement, la fin de vie, le congé et le transfert des soins.

Lire la suite...