header secondaire general
FREDERICTON (GNB) – Le gouvernement provincial a diffusé une stratégie renouvelée du mieux-être pour le Nouveau-Brunswick.

La Stratégie du mieux-être du Nouveau-Brunswick 2014-2021 fournit un cadre qui permettra aux collectivités, aux écoles, aux milieux de travail, aux organismes, aux familles et aux particuliers de constater comment l’amélioration du mieux-être au Nouveau-Brunswick appuie leurs objectifs, leurs activités et leurs mandats et de déterminer les façons dont ils peuvent contribuer à l’accroissement du mieux-être dans notre province.

« Dans l’ensemble de la province, il existe de nombreux champions du mieux-être qui aident à stimuler le changement et qui influencent de façon positive les comportements à l’échelon local. Cette stratégie s’inspire de leur dynamisme en vue de faciliter la prise de mesures stratégiques », a expliqué la ministre des Communautés saines et inclusives, Dorothy Shephard. « Nous avons tous un rôle à jouer afin de faire en sorte que des choix sains soient plus faciles et plus accessibles. »

La stratégie renouvelée favorise les initiatives intégrant toutes les dimensions du mieux-être et des déterminants de la santé, encourage une approche intégrale et met l’accent sur l’inclusion et l’équité. Le cadre renouvelé préconise également une approche au mieux-être axée sur la santé psychologique, car elle est essentielle à la motivation et à l’engagement.

« Lorsque les gens du Nouveau-Brunswick sont en santé et biens portants, nous disposons des fondements nécessaires pour créer une province forte et prospère qui connaît du succès, a ajouté Mme Shephard. Lorsque le mieux-être s'améliore au sein d'une population, cette amélioration se répercute sur tous les aspects de la vie au sein des collectivités. La productivité, le rendement et l’engagement s’améliorent et l’économie connaît une croissance. »

Selon son plan d’action en matière de mieux‑être pour 2014‑2015 et à l'appui de la stratégie renouvelée, le ministère des Communautés saines et inclusives continuera à soutenir des projets et des initiatives qui s’articulent autour des habitudes alimentaires saines, de l’activité physique, du renoncement au tabac, de la santé psychologique et de la résilience dans les écoles, les collectivités, les milieux de travail et les foyers de la province.

« Le gouvernement provincial poursuivra ses efforts en vue d’instaurer une culture du mieux‑être et de laisser un héritage positif aux Néo-Brunswickois des générations à venir en inaugurant l’ère du mieux‑être », a affirmé Mme Shephard.

Pour consulter la stratégie, vous pouvez cliquer ici.

En vedette...

Nouvel outil: Guide santé pour les nouveaux arrivants au Nouveau-Brunswick

Le Réseau-action Organisation des services a travaillé depuis plusieurs années à la création d'un Guide santé pour les nouveaux arrivants, d'abord en recensant les outils existants et en analysant le contenu de ces outils.  Cet exercice a permis d’identifier le besoin de créer un outil qui faciliterait la compréhension et la navigation du système de santé chez les nouveaux arrivants de la province.
Lire la suite...

La santé en français dans l'actualité

Développement d'une norme linguistique pour l'Agrément des établissements de santé au Canada

L’Organisation de normes en santé et la Société Santé en français mettent au point un programme de reconnaissance et des normes de communication en situation de langue minoritaire

Avr 28, 2017 | Nouvelles
HSO + SSF  Le 28 avril 2017 (Ottawa) – L’Organisation de normes en santé (HSO) et la Société Santé en français (SSF) ont annoncé leur collaboration en vue de la création du Programme de reconnaissance des compétences organisationnelles et des Normes de communication en situation de langue minoritaire pour évaluer la qualité des services linguistiquement adaptés chez les prestataires de services de santé.

Le Programme de reconnaissance des compétences organisationnelles est un processus en plusieurs étapes qui permet d’évaluer la qualité des services linguistiquement adaptés chez les prestataires de services de santé. Le nouveau programme comprend les Normes de communication en situation de langue minoritaire.
Ces nouvelles normes, parrainées par la SSF et élaborées dans le cadre d’un processus de conception conjointe avec HSO, visent à assurer aux groupes minoritaires de langues officielles, comme les Canadiens français et les communautés acadiennes minoritaires, l’accès à des services linguistiquement adaptés dans l’ensemble du continuum de soins.
Les normes traiteront aussi de la structure et des processus organisationnels requis aux niveaux de la gouvernance et de la direction pour favoriser et assurer une communication efficace : planification des services, collecte de données, élaboration de politiques et de procédures, ressources suffisantes, perfectionnement et formation du personnel.

Les normes seront structurées en fonction des principaux endroits de prestation des soins où une communication efficace est essentielle pour offrir des services de santé sécuritaires et de haute qualité. Elles évalueront la qualité des services linguistiquement adaptés offerts par les prestataires de services de santé au Canada et partout dans le monde. Cela comprend l’admission, l’évaluation, le traitement, la fin de vie, le congé et le transfert des soins.

Lire la suite...